Zoeken

Home Francais

L’Eglise Saint-Jacques a Rolde

L’histoire de l’église est très ancienne. La première église, un bâtiment en bois, a été construite déjà vers l’année 900. Pendant les excavations, exécutées pour la restauration de 1961 à 1964, on a trouvé dans le sable sous le pavé de l’église des traces de trois différentes églises en bois. Vers l’année 1200 la première église romane fut bâtie ici en briques. Celle-ci a été remplacée au premier quart du 15e siècle par le bâtiment gothique d’aujourd’hui. Au 19e siècle, l’église fut réparée, mais pendant les reparations beaucoup du style original a été perdu. A la restauration de 1961 à 1964 l’église fut transformée en le style ancien.

La tour, dont la municipalité est propriétaire, est du soi-disant ‘type de Drenthe’, elle a une hauteur de 52,75 mètres.

En entrant dans l’église vous trouvez à gauche une réplique d’un ancien tronc de 1697, l’original a été volé. Pour ouvrir un tel tronc on a besoin de trois clés qu’il faut tourner simultanément. Il faut donc deux personnes au moins (sécurité!)

Les orgues ont été construites en 1820 environ; c’était un pasteur retraité qui en a fait cadeau à la communauté ecclésiale en 1847. Elles sont du style nommé westphalien; c’est un instrument à deux claviers. Des plus de 1200 tuyaux les plus anciens datent de 1700 environ.

La façade du nord a une large porte par laquelle le cercueil fut porté en dehors. La façade du sud a une porte plus étroite par laquelle l’évêque sortait pour prendre place sur un siège afin de s’adresser à l’auditoire et de communiquer toutes sortes de décisions et d’arrêts.

L’aigle en bois à droite (milieu du 19e siècle) est un vieux symbole pour le Seigneur et Sa résurrection. La chaire et les fonts baptismaux en bois datent de 1677 et de 1680 successivement. Les gronds fonts sont une replique de ceux qu’on peut trouver dans l’église de Vries. L’original est en grès de Bentheim et a été sculpté au milieu du 13e siècle en style roman. Aux coins se trouvent quatre figures assises portant les fonts.

A la restauration mentionnée dessus on a réparé tout entier les voûtes dans le chœur ainsi que l’arc de triomphe – symbole de la victoire du Seigneur sur la mort. Du côté nord contre cet arc se trouvait un autel de la Sainte Vierge, ce qui est indiqué par la petite couronne dans la vitre. Ici furent retrouvées les tombes de quelques jeunes enfants. De l’autre côté se trouvait probablement l’autel de Saint-Jacques. On a retrouvé ici une coquille de Saint-Jacques, apportée sans doute par un pèlerin de l’Espagne (Santiago de Compostela). De là l’ornement en coquille dans la vitre.

La petite couronne suspendue dans le chœur date du 17e siecle. En 1850 cette couronne a été vendue a l’église catholique d’Assen, mais à l’occasion de la restauration a été redonnée à l’église de Rolde. Du côté nord du chœur se trouve dans le pavé une partie du couvercle d’un sarcophage qui vient d’un vieux tombeau de chevalier (12e siècle?) Malheureusement, le couvercle a été coupé en deux et a longtemps servi de seuil à l’entrée de l’église. A l’avant de l’église se trouve une grande partie de la pierre qui, avant la Réformation, a fait fonction de plateau d’autel. Des cinq petites croix avec lesquelles l’autel fut consacré, trois sont encore à voir. Là se trouve aussi le couvercle d’un cercueil en pierre, peut-être d’un évêque, reconnaissable à une croix et deux crosses.

Dans l’église se trouve une vitrine dans laquelle quelques fragments de sculpture sont exposés, exhumés du cimetière. L’église avait été, sans doute, richement ornementée, mais avec la Réformation de 1598 tous cettes décorations ont été enlevées.

Les huit vitraux ont été créés par Joep Nicolas (1964-1968). Le vitrail du milieu dans le chœur est un don du gouvernement provincial, représentant la Justice: en haut le symbole de la juridiction et la législation, en bas la libération de Saint-Pierre de la prison (Actes 12). Le vitrail proche de l’arc de triomphe fut donné par la magistrature et le notariat: en haut la main du Créateur et là dessous les fruits de Sa création, en bas la répartition du pays. Du moyen âge jusqu'à l’an 1688, il y avait des audiences dans le chœur de l’église. Pour cette raison chacune des municipalités dans les six anciens ressorts de juridiction (Anloo, Beilen, Diever, Rolde, Sleen et Vries) a donné un vitrail, avec leur blason et un aspect caractéristique de leur commune.